LE BILINGUISME PRÉCOCE

L’apprentissage des langues, c’est une question d’oreille

Qu’est-ce que le bilinguisme ?

C’est la capacité qu’a un individu d’alterner entre deux langues selon ses besoins.

Il est très répandu de par le monde ; bien sûr on pense au Québec, à la Suisse, à la Belgique, au Luxembourg, mais ce ne sont pas moins de 55 pays qui affichent 2 langues officielles, quand ce n’est pas davantage (Singapour).

Les habitants de ces pays sont bilingues, trilingues… depuis leur plus jeune âge. Ils ont réussi cela car ils ont entendu parler plusieurs langues différentes dès leur naissance, et les ont toutes intégrées naturellement.

Les conséquences du bilinguisme ?

Un environnement bilingue est bon pour le cerveau ; avant même qu’un enfant ne parle, il peut accélérer le développement des fonctions exécutives de son cerveau, celles qui permettent à un individu d’organiser, de planifier et de transférer son attention d’une chose à une autre.

Et notre bébé dans tout ça ?

Tous les bébés, quand ils naissent, ont la capacité auditive de reconnaître tous les sons de toutes les langues. Et cette capacité s’amenuise le temps passant et très vite pour ne plus se limiter qu’aux sons qu’il entend quotidiennement.

Aucun bébé n’est programmé pour parler une langue plutôt qu’une autre. Il parlera celle qu’il entendra quotidiennement.

En France, nous avons beaucoup de mal à parler l’anglais (notre 1ère langue étrangère apprise à l’école, au collège, au lycée), et encore plus de mal à la comprendre. Nos oreilles n’ont pas acquis la sensibilité fine nécessaire à la discrimination des sons différents de ceux du français. Parce que nous avons démarré trop tard, et nous n’avons pas été exposés à l’autre langue à l’oral.

Alors, pour nos enfants, n’attendons pas. Pratiquons le bilinguisme précoce. En plus de la langue maternelle, exposons-les à la mélodie d’une seconde langue dès le plus jeune âge. Notre bébé en intégrera les sons particuliers, et plus tard, il sera bilingue.

Comment pratiquer le bilinguisme précoce ?

Oui mais comment faire quand, nous-mêmes, nous ne parlons que le français ?

De ces constats est né le concept Génération Bilingue, pour conserver aux oreilles des bébés la capacité de faire une discrimination fine des sons de différentes langues. En quelque sorte ; les préparer à être bilingues en observant la progression suivante :

  • durant la petite enfance, préparer bébé au bilinguisme en accoutumant ses oreilles à la musicalité de l’autre langue : c’est la sensibilisation des oreilles par l’écoute. Avant d’être un outil de communication, une langue est d’abord une mélodie.
  • à partir de 3 ans, entrer dans l’apprentissage pur de l’autre langue avec des phrases simples et courtes qu’il pourra répéter et comprendre (grâce aussi en partie aux visuels associés). Avec une évolution de la maternelle (Children) à l’élémentaire (Kids niveaux 1 et 2)
  • Point commun de tous les ouvrages de Génération Bilingue pour faciliter le bilinguisme : tous les textes sont constitués de phrases qui racontent une histoire et placent l’enfant dans un contexte anglais.